Les avantages de Linux - Actualités High-Tech

A voir également:Les avantages de linuxAvantages/Inconvenients linux/Windows ✓ - Forum - Linux / Unix Les avantages de linux sous windows ✓ - Forum - Windows Avantages Linux/Windows ✓ - Forum - Linux / Unix Avantages/inconvénients de Linux ✓ - Forum - Linux / Unix Avantages et inconvenients de Linux ✓ - Forum - Linux / Unix

Les Avantages de Linux sur Windows (33) (par Dany Dubé)

Ce qui est écrit dans cette page est le fruit de 6 années d'observations et d'utilisations personnelle de Linux par rapport à Windows. Aucun point ci-dessous ne réflète en aucun cas mon opinion personnelle.


1- Open source (on dit libre en français), le code source du noyau système et des programmes sont accessibles à tous (majoritairement sous la license GPL (license de public général)). Cela veut dire qu'un programmeur peut modifier, ajouter ou corriger un logiciel via son code source et ce, librement, sans aucune limite dans le temps. Les utilisateurs des programmes libres sont les premiers à bénéficier du résultat du fruit des développeurs "bénévoles" ;

2- Gratuit (aucune license à payer) donc plus économique pour la maintenance. Certaines distributions Linux sont payantes mais la plupart d'entre eux sont moins chères que Windows.

Petite constat à ce sujet: les performances d'un logiciel n'ont aucun rapport ou aucun lien avec sa valeur marchande.;

3- Compatibilité multi-architecturales (Intel (x86), powerpc, sparc, amd64 (ia64), mips, alpha, arm,...). À ce jour, Windows n'est compatible qu'avec les processeurs Intel (x86) et AMD (32 et 64 bits).

Il est logique de penser que plus un système est compatible avec plusieurs architectures informatiques , et plus cela touchera un plus grand nombre d'utilisateurs ;

4- Aucun virus et spyware (fichiers espions) n'affectent les fichiers ou programmes systèmes de manières critiques ou dangereuses. Pour toutes les distributions Linux, on a pas besoin d'anti-virus ni d'anti-spyware.

Si les virus et les spywares sont si efficaces contre Windows, c'est que ce dernier contient d'énormes trous de sécurité et de faiblesses dans le système qui n'ont jamais été corrigés par Microsoft. Et les virus ou plutôt les "crackers" informatiques (ceux qui conçoivent les virus et spyware) savent comment exploiter ces failles du système. ;

5- Sur un ordinateur local seulement (sauf sur un serveur), même s'il est recommandé d'en installer un, il n'est pas urgent ou obligatoire d'installer un logiciel pare-feu (firewall) car les services réseaux activés (web, ftp, ping, ...) protègent les ports utilisés.
Attention : ce ne sont pas toutes les distributions Linux qui offre cet avantage de sécurité.

6- Existe plusieurs sortes de distributions (distro) Linux (plus de 200). Il y a des distro Linux orientés spécifiquement pour le "multimédia", d'autres orientés "serveurs ou sécurités", orientés "développeurs ou programmeurs", orientés "pour tout le monde", orientés "pour tester", orientés "pour les jeux", orientés pour "l'éducation (établissement scolaire)", orientés "pour scientifiques", etc. En somme, on choisi la distribution qui nous conviens le mieux. Beaucoup de distro Linux peuvent englober plusieurs "spécialités" décrits ci-haut;

7- Une distribution Linux récente peut fonctionner sur des vieux ordi (Pentium II,III,...) incluant des programmes récents et ce, sans ralentir le système.

C'est d'ailleurs l'un des avantages les plus recherchés pour ceux et celles qui ont des vieux ordi et n'ayant pas les moyens de s'en payer un plus puissant.

Attention: il faut savoir faire du discernement dans le choix d'un logiciel récents pour un vieux PC. Comme par exemple, dans le cas des interfaces graphiques, il ne faudrait pas installer un KDE 3.5.x sur un pentium 100 Mhz mais plutôt l'interface Fluxbox qui est beaucoup moins gourmand et qui fera parfaitement l'affaire. N'oubliez pas que dans Linux, il existe toujours une alternative-logiciel et ce, pour n'importe quel PC, quelque soit sa puissance.;

8- Peut s'installer et démarrer sur une clé USB (via votre BIOS);

9- Evolution rapide des distributions les plus connus (en moyenne, une nouvelle version majeure tout les six-sept mois pour les distro les plus populaire !) ;

10- En général, pas besoin d'installer des pilotes matériels (sont inclus dans le noyau) mais cela dépend de la version du noyau et de l'âge du matériels utilisés. Dans la plupart des cas, la détection matériels se fait de manière quasi-parfaite. Ne pas oublier que plus on utilise du matériels récents, plus on devrait utiliser un noyau récent afin d'augmenter les chances de détections et de configurations stables. À ce propos, j'ai une petite remarque à vous faire:

Le noyau Linux à été conçu d'une manière dite "reverse engineering" . La plupart des fabricants de matériels informatiques ne rendent pas public le code source de leurs fichiers ou programmes pilotes (drivers). Alors, si on tient du fait que les développeurs du noyau Linux n'ont pas accès aux codes sources de ces fichiers pilotes, vu l'énormité du succès actuel du noyau Linux, il faut considérer ces développeurs comme étant de vrais génies informatiques. Les efforts encourus ici sont très considérables et exigeantes. Et puis, très souvent, le noyau Linux exploite certaines fonctionnalités peu connus voires cachées de la machine (mais n'en sont pas moins importantes) , ce qui va sans dire qu'il faut un sacré génie pour découvrir ces fonctions peu exploitées même par les fichiers pilotes propriétaires. Pour ma part, j'ai souvent remarqué que certains périphériques (prévus à la base pour Windows) fonctionnes mieux sous un noyau Linux que sous Windows (même si dans certains cas on doit faire quelques manip dans certains fichiers système). Cela à pour effet aussi d'améliorer la tolérance aux pannes du système.;

11- Est multi-lingues sur un seul cd (ou dvd). Presque tout les Linux offre le choix de langues d'interfaces lors de son installation;

12- Compatible avec toutes les normes des technologies du web et informatique (dites ouvert) comme W3C pour le net, OpenDocument pour la bureautique,... Plus il y a compatibilités, et moins il y aura de restrictions (license ou utilisation);

13- Il y a plus de supports techniques et de documentations gratuites sous Linux que dans Windows et ce, dans toutes les langues connues.

Observation dans les forums pour Windows: en général, les réponses données dans ces forums sont "moins techniques" ou "techniquement moins professionnelle" que les forums Linux.;

14- Plus de choix de logiciels libre et gratuits sous Linux que sous Windows. Le choix des logiciels sous Linux est très impressionnant. La meilleure preuve est de vérifier le nombre total de logiciels libres pour Windows et Linux sur un serveur de programmes comme par exemple Sourceforge.net, l'un des plus gros serveur mondial de logiciels multi-plateformes. ;

15- Les extensions des fichiers ne sont pas obligatoires (.txt, .bin, .doc,...) pour le système. Néammoins, les interfaces graphiques comme KDE ont besoins que certains types de fichiers ais une extension pour être utilisés graphiquement;

16- Nécessite aucun redémarrage du système quand on installe ou désinstalle des logiciels qu'elles qu'ils soient. Attention, par "logiciel", il ne faut pas inclure le noyau (vu sa complexité et qu'il est rare qu'on touche le coeur du système). Toute modification importante dans le noyau (retrait ou ajout d'un module expérimentale) doit impérativement demander un redémarrage de l'ordi afin que le système le prenne en compte. C'est la seule et unique exception pour un redémarrage de Linux ;

17- Est beaucoup moins gourmand en ressources systèmes (ram,cpu,espace disque,...) que Windows. Une gestion de la mémoire paginé (la swap) est mieux exploité afin que la mémoire vive ne soit pas toujours saturé.;

18- A) Accepte beaucoup plus de requêtes sollicitées à la seconde (serveurs réseaux ou lancement de plusieurs applications locaux en même temps) sans planter ou/et sans redémarrage du système.

Un exemple courant: le serveur Apache qui est beaucoup moins gourmand que son concurrent IIS du côté Windows. À noter que le logiciel Apache existe aussi pour Windows.

B) Linux est un vrai système multi-tâches: on peut lancer plusieurs applications sans que le système ne ralentisse ou que la mémoire ne devienne saturé. Windows est aussi un système multi-tâches mais la gestion des processus et de la mémoire utilisé par les applications sont beaucoup moins efficaces que Linux. Qui n'a pas entendu parler d'un Windows qui "gèle" ? On peut pas en dire autant du côté Linux.;

19- Gestions de plusieurs types de partitions (fat16, fat32, ntfs, ext2fs, ext3fs, reiserfs, xfs,...). Cependant, même si Linux est capable d'écrire sur une partition NTFS (selon la version du noyau utilisé), il n'est pas recommandé de le faire. NTFS est une partition natif à Windows (XP, 2000 server, 2003 server) et non à Linux. De ce fait, il est donc plus pratique de laisser gérer une partition NTFS par Windows plutôt que par Linux.;

20- Pas besoin de défragmenter les partitions de type Linux (ext2fs, ext3fs, reiserfs, xfs,...). En fait, Linux ne fragmente pas les fichiers, ce qui avantage énormément les vitesses d'accès et d'écritures aux fichiers ;

21- Linux peut avoir plusieurs interfaces graphiques et de bureaux virtuels.

Les interfaces graphiques sont la manière dont sont disposés (emplacements) les boutons, les menus logiciels, l'heure du système, etc. Et contrairement à Windows qui n'en possède qu'un seul, dans Linux vous avez (pour ne mentionner que les plus populaire) l'interface KDE, GNOME, Fluxbox, IceWM, WindowMaker. Chacun ayant une apparence unique, des emplacements différents des boutons, un menu système à leur manière, etc.

Dans Windows, vous n'avez qu'un seul bureau. Si vous avez plusieurs applications d'ouverts (disons dix), toutes ces fenêtres se chevaucheront les uns les autres, ce qui rend visuellement l'apparence d'un bureau surchargé. Souvent, pour accéder à tel fenêtre, on doit minimiser d'autres fenêtres.

À l'inverse de Windows, Linux peut contenir plusieurs bureaux virtuels en même temps dans un seul écran. On peut ouvrir par exemple deux applications dans le bureau 1, puis deux autres applications dans le bureau 2, et ainsi de suite. Cela a pour utilité de mieux classer et de mieux repérer les applications dans l'écran. Il suffit juste de cliquer sur le bureau choisi pour accéder ainsi aux applications ouvert dans celui-ci. Et nul besoin de minimiser les fenêtres (même si l'icône minimiser est présent). De plus, ça rend ainsi un écran "plus propre" et "plus respirable".;

22- Est pleinement fonctionnelle quand Linux est installé en mode terminal (sans interface graphique). En fait, l'interface graphique est optionnelle. Même si la plupart des utilisateurs utilisent (ou veulent) une interface graphique, il est tout de même bon de ne pas oublier que Linux, par principe, n'en a nullement besoin pour bien fonctionner. Pour rappel, au tout début de l'histoire de Linux, il n'y avait pas d'interface graphique à l'écran.;

23- L'interpréteur de commande (le terminal) n'est pas intégré de manière fixe au noyau ce qui donne l'avantage de pouvoir faire sa mise-à-jour sans changer tout le système;

24- Les commandes dans un terminal peuvent interagir avec les programmes graphiques comme par exemple ouvrir OpenOffice mais à partir du terminal. De ce fait, s'il doit y avoir un problème avec un logiciel graphique quelconque lors de son ouverture, le résultat des erreurs (déboggage) apparaîtra dans le terminal (s'il y a lieu) ce qui aidera l'utilisateur à mieux déceler et à réparer la nature du problème.;

25- Un crash d'un environnement graphique (comme KDE ou Gnome) n'entraîne pas un crash du système. L'interface graphique est totalement indépendante du système;

26- Possibilité de télécharger et de gérer des milliers de logiciels via les outils de mise à jour du système (personnalisable) comme l'utilitaire Synaptic;

27- Les bogues critiques sont corrigés rapidements car les programmes concernés sont dites ouverts (open source). Plus il y aura des yeux regardants le code d'un logiciel, moins il y aura de bogues ;

28- Une sécurité plus sévères et efficaces sur l'accessibilité des programmes (droits d'accès). À ce propos, ne jamais se logger par défaut en mode root car si vous avez accès à tout les programmes, d'autres personnes malintentionnées soit sur le net ou en local peuvent le faire. Ce qui n'est pas très sécuritaire. Cela dépend bien sûr du niveau de sécurité installé;

29- Dépendance partielle du BIOS de l'ordi car Linux possède son propre BIOS (noyau). Par exemple, si votre BIOS n'arrive plus à détecter un ou plusieurs disques durs, le BIOS de Linux le(s) détectera(ont) ;

30- A une plus grande tolérance aux pannes que Windows (surtout pour les versions récentes du noyau). Les "plantage" de Linux sont beaucoup moins fréquentes que Windows et ce, peut importe la version du noyau utilisé. Cela constitue principalement le grand succès de Linux auprès des entreprises;

31- Gestion et administration de tout le système à distance via l'utilisation d'un navigateur internet (en passant par exemple par le gestionnaire graphique webmin);

32- Existe en version Live CD pleinement fonctionnelle. Linux peut fonctionner sans installation sur le disque dur.
Il existe bien sûr un ou deux Windows Live cd (comme PEbuilder) mais ils ne sont pas très aux points et il y a beaucoup de contraintes de développements sur l'adaptabilité des programmes en Live. De plus, l'évolution de ces Windows Live CD est très lente.;

33- Le copier/coller rapide avec selection d'un texte (constituant un copier) et la roulette de la souris (pour coller). Dans Linux, on peut copier du texte simplement en le sélectionnant. Pour "coller" le texte, il suffit juste de cliquer sur la roulette à un emplacement désiré (comme dans un traitement de texte). Il y a deux gestions de mémoire différente pour le copier/coller. L'un avec la sélection/roulette et l'autre avec le menu contextuel en utilisant le bouton droit de la souris (copier/coller) à la manière Windows. C'est très pratique et avantageux.

Après lecture de ces 33 avantages, l'on peut conclure que Linux est plus interéssant à explorer et à exploiter de manière très significatique que le système Windows.

Forum

A voir également:Les avantages de linuxAvantages/Inconvenients linux/Windows ✓ - Forum - Linux / Unix Les avantages de linux sous windows ✓ - Forum - Windows Avantages Linux/Windows ✓ - Forum - Linux / Unix Avantages/inconvénients de Linux ✓ - Forum - Linux / Unix Avantages et inconvenients de Linux ✓ - Forum - Linux / Unix

Web: www.shapebootstrap.net

5 réponses

Marsh

NOVEMBER 9, 2013 AT 9:15 PM

Après lecture de ces 33 avantages, l'on peut conclure que Linux est plus interéssant à explorer et à exploiter de manière très significatique que le système Windows.

Mouais.....
y a des points c'est vraiment subjectifs et surtout l'utilisateur débutant lambda, il s'en tamponne grave.
Faut revenir à la réalité :)


Quelques remarques :

Si les virus et les spywares sont si efficaces contre Windows, c'est que ce dernier contient d'énormes trous de sécurité et de faiblesses dans le système qui n'ont jamais été corrigés par Microsoft. Et les virus ou plutôt les "crackers" informatiques (ceux qui conçoivent les virus et spyware) savent comment exploiter ces failles du système. ;

cliché...

C'est pas un problème de vulnérabilité et d'OS, c'est un problème de marchés.
Y a pas assez de desktop sous GNU/Linux pour porter des malwares dessus.

il n'est pas urgent ou obligatoire d'installer un logiciel pare-feu (firewall) car les services réseaux activés (web, ftp, ping, ...) protègent les ports utilisés. *

C'est quoi cette histoire que les service protègent des ports utilisés ?!


Le noyau Linux à été conçu d'une manière dite "reverse engineering" .

C'est pour ça qu'on a pas toutes les fonctionnalités offertes (ou pleinement) pour une matériel.
Exemple le plus connu, l'accélération 3D pour les drivers libres des cartes graphiques.

Bref c'est pas un avantage, mais un désavantage.

Le support matériel sous GNU/Linux ça reste un des maillons faibles.


Toute modification importante dans le noyau (retrait ou ajout d'un module expérimentale) doit impérativement demander un redémarrage de l'ordi afin que le système le prenne en compte. C'est la seule et unique exception pour un redémarrage de Linux ;

Ta phrase est pas claire, surtout ce qui est entre parenthèse, j'imagine que par module tu veux dire composant ?
Car justement le but d'un module c'est de pouvoir être chargé sans avoir à redémarrer sur un "nouveau" noyau.

Et pour rajouter un module non existant au noyau, t'es pas obligé de rebooter cf depmod, m-i etc.

T'as besoin de redémarrer seulement si tu veux redémarrer sur une nouvelle version d'un noyau.

20 - ça commence à être vrai pour Windows depuis Vista.

22 - Pleinement fonctionnel de quoi.
Je vois pas en quoi c'est plus fonctionnel en terminal, encore une fois tout dépend de ce que tu fais avec.
Mets un débutant devant un terminal, tu vas voir s'il trouve ça fonctionnel.
C'est certains que si t'as un serveur, c'est débile d'avoir un serveur X chargé qui bouffe des ressources si au final, c'est pour avoir un serveur WEB.
Oui tu peux avoir un terminal sur un Desktop si tu te débrouilles, pour certaines actions, tu feras plus vite pour d'autres non.
Bref c'est pas plus fonctionnel que de cliquer.

23 - je vois pas le rapport entre le terminal et le noyau - donc je vois ce que vient faire ce point :\

28 - pas plus que sous Windows depuis l'UAC.

30 - bha bien sûr.
D'où dépend de ce que tu fais sur le PC et surtout comment tu le gères.
J'ai Windows et GNU/Linux chez moi bha GNU/Linux plante plus car je fais des trucs plus critiques avec.
Windows plante jamias chez moi.

31 - Cool..... sous Windows y a TSE.
Pour info y a des serveurs Windows (serveur d'application TSE/Citrix, certains font de la virtualisation avec, des serveurs de fichiers, exchange, DC etc).
Bref y a ce qu'il faut pour gérer un serveur sous Windows.

Reply

Marsh

NOVEMBER 9, 2013 AT 9:15 PM

Merci bien c'était très intéressant et instructif.

Reply

Marsh

NOVEMBER 9, 2013 AT 9:15 PM

C'est un peu tard pour répondre mais je répond quand même : j'aime bien Linux (Ubuntu) dans l'ensemble mais je regrette quand même assez qu'on ne puisse pas jouer dessus car la plupart des jeux sont codés pour PC ou MAC.
A moins d'avoir un émulateur payant pour les jeux utilisant directX, impossible de jouer.

Reply

Marsh

NOVEMBER 9, 2013 AT 9:15 PM

Bonjour,

Pour ajouter quelques précisions , il est à noter que le personnel et le professionnel sont deux choses bien différentes.

Dans le monde professionnel, avant de mettre en place un système d'information, il faut en calculer le cout (TCO ou cout total de possession en français).
Ce TCO est (contrairement a ce que l'on pourrait penser) plus élevé avec des systèmes Linux qu'avec des systèmes Windows.

Pourquoi ?

Tout simplement car si on passe une entreprise en Linux, il faudra former les utilisateurs, ce qui coute horriblement cher si on fait les choses correctement.
De plus, la maintenance des systèmes Linux est plus cher que la maintenance windows (un redémarrage de windows et ca repart ... ;-) ) car plus rares sont les mainteneurs ....

L'avantage que pouvait avoir un Linux au niveau utilisateurs , est de fonctionner avec de vieilles machines. Mais aujourd'hui , avec TSE et les fonctionnalités qu'il apporte, un utilisateur windows peut tout aussi bien garder son ancien pc qui est totalement dépassé.

Il est évident que je ne parle que des postes de travail, autrement dit des clients, pas des serveurs .

Pour la partie serveur, c'est un peu différent car il n'est pas rares de trouver des serveurs Linux notamment en serveurs web, serveur de mails, serveur FTP, serveur de stockage ....

A noter que certaines distributions GNU/Linux sont payante. En effet, redhat par exemple est payante. Mais en fait on paye des heures de maintenance, pas la distrib.
A noter aussi que certains logiciels sous linux sont payants (par exemple Nero).
Bref, ne pas confondre libre et gratuit.

Voila pour le domaine professionnel.

Personnellement, j'utilise Linux chez moi et j'en suis très satisfait car je peux tout faire avec, regarder des films, écouter de la musique, éditer des tablatures de guitare, faire du traitement de texte, de l'internet, des mails .....
Du coup, j'ai un peu le même problème que Malekal. je fais des tests avec mon Linux et au bout d'un moment, il commence a buguer autant voir pire qu'un windows.
Je terminerai en disant quand même que les redémarrages systèmes sous Windows pour tout et n'importe quoi sont extrêmement agaçant a la longue.
Software is like sex, it's better when it's free... ;-)

Reply
réponses:
  • auteur

Marsh

NOVEMBER 9, 2013 AT 9:15 PM

pour quelqu'un qui programme et qui aime se développer dans la programmation et tous ce qui est réseau : linux est le meilleur et il n'a pas de concurrent.

Reply

Leave a Replay

Make sure you enter the(*)required information where indicate.HTML code is not allowed